LIVRAISON GRATUITE SUR ACHAT DE 75$ ET PLUS

Pérou : la merveilleuse cité d'or!

J'ai eu la chance de visiter deux fois ce pays extraordinaire. Une première, en 2006, où j'y suis restée plusieurs mois pour apprendre l'espagnol, ou le castellano comme me disait mon enseignante. Une deuxième, en 2019, car mon coeur était resté accroché aux paysages grandioses de ce pays spirituellement inspirant (et aussi car j'avais perdu mon appareil photo lors de ma première expérience et je n'avais donc plus grand souvenirs!).

Je me souviens...

Après avoir été pilé par les Espagnols, le Pérou a connu des années de peur dans les années 80 avec le Sentier lumineux, un parti communiste péruvien qui a grandement contribué au conflit armé des années 80 et 90 qui a fait 70 000 victimes. Alberto Fujimori, président péruvien de 1990 à 2000, aura mis fin à l'insurrection armée du Sentier lumineux, mais son autoritarisme et sa corruption aura mis le pays dans une impasse. Après s'être sauvé au Japon en 2000, il fut extradé au Pérou en 2007, où il aura finalement été condamné pour crime contre l'humanité et corruption.

Fait cocasse, lors de la son extradition, il souhaitait retourner au Pérou pour se représenter en politique. Il fut plutôt emprisonné, puis gracié en 2017 par le président Kuczynski. Toutefois, l'année suivante, la Cour suprême a annulé cette grâce et ordonné son arrestation. La fille de Fujimori s'est elle-même présentée aux élections de 2016, qu'elle a perdu de justesse, et son fils, qui est député, est suspecté par la justice péruvienne de blanchiment d'argent.

De mon enfance, je n'avais donc pas seulement le souvenir des mystérieuses cités d'or, mais aussi de nombreux réfugiés péruviens qui sont arrivés ici pour se sortir des conditions difficiles. J'avais souvenir des persécutions de Fujimori et d'un pays où il ne fait pas bon vivre.

Donc imaginez-vous, en 2006, lorsque je pars vivre à Lima. La guerre et les années de peur ne sont pas bien loin. Fujimori n'avait même pas été arrêté. Les gens étaient méfiants et avaient très peur de tout! J'avais de nombreuses restrictions sur les sorties, de nombreuses règles de sécurité à suivre, et la famille qui m'hébergeait n'était pas en accord avec mes actes (ex. : quand je partais offrir de la nourriture à des itinérants en pleine nuit avec un organisme, ma famille me disait que de toucher aux pauvres allait me rendre malade... on peut les comprendre, ils venaient de vivre des années d'horreur).

Je me souviens aussi d'un homme qui s'était fait tuer dans son auto, par balle, alors qu'on passait par là. Je me souviens que les élections, obligatoires pour tous (imagine quand tu n'as pas de voiture et que tu dois marcher 3 jours en montagne pour aller voter sinon tu peux avoir des sanctions), qui ont eu lieu pendant que j'y vivait, suscitait de grandes émotions et disparités dans la population. Je me souviens d'une soirée où Alan Garcia, qui se présentait à la présidence, avait réussi à réunir je ne sais combien de millier de personnes pour un show extérieur du tonnerre avec feu d'artifices... surréel, comme si c'était Metallica. Et je me disais "si Jean Chrétien avait fait cela, hahaha!".

Mais je me souviens aussi que le Pérou m'aura donné une grande leçon de vie. Avec la pauvreté et les écarts entre riches et pauvres, le racisme envers les populations indigènes, une famille servie par une jeune fille de 13 ans qui n'a pas le droit d'aller à l'école ni même de sortir de la maison, mes valeurs auront été confrontée. Et heureusement, ces soirées où j'allais servir la soupe aux itinérants, composés d'enfants de 8 ans qui sniffaient de la colle, de personnes âgées de plus de 70 ans, d'ancien avocats, de gens instruits et intelligents, m'ont permis de comprendre que chaque humain a une histoire, et chaque humain est un humain. Le prétexte de servir la soupe, c'était surtout d'offrir un moment de dignité à chaque humain présent et de converser d'égal à égal. Le reste, c'était du "gravy".

Un pays qui se révèle

En 2019, quand je retourne dans ce pays magique, je me rend rapidement compte que les choses ont changé, beaucoup! Le Pérou est plus paisible, les touristes sont beaucoup plus présents (le Machu Picchu est devenu une des 7 merveilles du monde en 2007), Le Pérou s'est enfin révélé au monde! La gastronomie y est de plus en plus présente et deux des meilleurs restaurants au monde sont à Lima. Le Financial Times parle même de “super-puissance gastronomique” de l'Amérique du Sud!

Ce fut donc avec grand plaisir que j'ai redécouvert ce pays aux mille facettes que je partage ici avec vous.

Politesse et gentillesse

D'abord, je tiens à le préciser d'emblée, les péruviens sont très polis et gentils. Je ne vous dis pas qu'ils vont vous inviter d'emblée dans leur maison, mais partout où vous irez, ils agiront en bon gentleman (hommes et femmes!). C'est un fait qui m'aura marqué lors de ma dernière visite!

Quoi visiter?

Entre mer, montagnes, jungle et désert, vous serez servi! Point à prendre en compte, on ne va pas au Pérou pour relaxer! Attendez-vous à un voyage de sportif! La beauté des montagnes se révèle surtout en altitude! Soyez prêt à quelques sensations!

Ica

Promenade en bateau aux Iles Ballestas, survol des lignes de Nasca, sandboarding ou une nuitée dans le désert, c'est ce que vous offre ce coin de pays non loin de Lima. 4 heures d'autobus pour une aventure extraordinaire!

Profitez-en pour admirer l'oasis de Moron, situé en plein désert, et visiter un des nombreux vignobles. C'est ici que vous pourrez déguster le fameux Pisco, la boisson nationale du Pérou. Une eau de vie de raisins unique!

Si vous aimez les sensations fortes, faire du dumbugee dans le désert vous rappellera La Ronde! Et vous aurez certainement la chance de tester le sandboard!

 

Canyon del colca

2e canyon le plus profond au monde, avec 3 270 m de profondeur, il se situe du nord d'Arequipa. Son point culminant est à 4 350 m, donc préparez-vous à une adaptation à l'altitude. J'ai eu une dure épreuve mais combien gratifiante à marcher 3 jours dans ce canyon pour atteindre.

La première journée, une descente pénible, pour se retrouver au fond du canyon (plus de 1 000 mètres de dénivelé), dans le village de Sangalle. Surnommé l'Oasis, il est parfait pour un repos mérité avant une bonne remontée de 2 à 3 heures. Fort agréable, des piscines d'eau naturelle y ont été construites. 

Vous voudrez faire la remontée aux petites heures du matin pour vous retrouver dans le premier village de la route qui longe le canyon car un mirador naturel (appelé Cruz del Condor) vous laissera voir planer les condors.

Cuzco

Avec ses 300 000 habitants et son altitude de 3 400 m et autrefois capitale des Incas, Cuzco est un arrêt incontournable qui vous mènera vers le Machu Picchu ou les montagnes de couleurs. Endroit idéal pour s'acclimater à l'altitude, on y trouve les murs d'Incas originaux et le temps du Soleil, Qorikancha, qui fut révélé au monde après un tremblement de terre en 1950.

 

Le Machu Picchu

Ancienne cité Incas réservée aux élites, construite vers 1 440 et située à 2 438 m d'altitude, le site fut décimé par les Espagnols. Redécouvert des centaines d'année plus tard, et mis de l'avant par une photographie du National Geographic, le Machu Picchu n'a pas encore fini de révéler ses merveilles alors que des fouilles archéologiques continuent de montrer des découvertes. 

Se retrouver à flan de montagne dans un si bel endroit se passe de mots. Il vaut grandement la peine de réserver une partie du budget pour prendre un des guides à l'entrée du site qui vous expliquera en détail l'histoire et le mode de fonctionnement des Incas. Absolument fascinant. 

Rendez-vous au Machu Picchu en prenant un train de Cuzco ou de Ollantaytambo (faites un tour de tyrolienne dans la Vallée sacrée en passant!). Avec Peru train ou Inca train, vous vous rendrez au village de Agua caliente (ou on trouve des eaux thermales chaudes fort agréable). De là, une bonne marche à pied ou un autobus vous mèneront à bon port.

Vous pouvez aussi vous rendre sur le site par la route des Incas, dans un treck qui vous prendra quelques jours.

Vous pouvez aussi réserver votre place pour le Wayna Picchu, la montagne juste devant le site qui permet d'accéder en partie au chemin des Incas et d'admirer une vue incroyable sur le site.

Bref, prévoyez-vous une bonne journée complète de découvertes extraordinaires. Je n'aime pas trop planifier mes voyages mais ici je vous conseille de réserver vos billets à l'avance!

 

 

Vinicunca : la montagne aux sept couleurs

Lors de mon premier séjour en 2006, jamais je n'ai entendue parler de cette fameuse montagne. Je fus surprise de constater en 2019 qu'elle était devenue une attraction presque de masse! Mais où était-elle en 2006?

En parlant à mon guide lors de l'ascension, il m'a expliqué que les changements climatiques ont fait fondre la neige et ont rendu possible d'observer les couleurs presque à l'année. 

C'est donc en 2016 que cette montagne fut révélé au grand publique et devenue une attraction populaire. Située à 5 200 m, elle pourrait vous donner du fil à retordre! Vaut mieux prendre le temps de s'acclimater à l'altitude à Cuzco pendant quelques jours avant de s'y aventurer.

Un autobus vous y mènera en passant par de magnifiques petits villages.

 

Puno et le lac Titicaca

Lac navigable le plus haut au monde, on y trouve plusieurs îles où vous pourrez passer une ou des nuits. Attention, ici on parle Quechua ou Aymara, pas espagnol!

Vous y trouverez même des îles artificielles. Les îles Uros sont appelées ainsi à cause des premiers habitants de ces îles flottantes. À l'origine ces îles ont été créées par les Uros au 13eme siècle pour échapper aux Incas, la tribu rivale. L'épaisseur atteint environ 80cm, des poteaux en bois d'eucalyptus sont plantés dans le fond du lac et des cordages relient l'ensemble. Ceci pour éviter que l'île ne soit chassée par le vent et se mette à dériver. Le sol est très souple et donne l'impression de marcher sur un lit d'eau.

J'ai dormi au fil de mes voyages sur 3 îles du lac, mais celle qui m'a marqué est l'île de Taquile. Autosuffisants et végétariens, les habitants préservent leur culture et habitudes en accueillant les touristes de façon consciente et de manière à ce que les retombées soient positives pour l'île. Pas de voiture sur cette île, pas de viande, et pas de stress comme me le disait mes hôtes Reina et Horacio.

 

Iquitos : l'Amazonie 

Je allée en Amazonie qu'en Bolivie, mais selon moi ça reste pour moi un endroit remarquable peu importe le pays. Vivez l'Amazonie pour sa nature! La forêt tropicale et les animaux qui s'y trouvent marqueront votre mémoire. Singe, perroquets, caïmans, anacondas, dauphins roses et j'en passe!

 

 

Quoi manger au pérou?

D'abord, sachez que les péruviens mangent le plus gros repas de la journée le midi, vers 14h, et non le soir, où ils grignotent. Pour manger comme eux et profiter des meilleurs plats de restos locaux, faites comme eux! Par exemple, le cuy, ce fameux cochon d'Inde qui est un d'élevage et non animal domestique, sera servi frais dans les restos spécialisés qui fermeront vers 15h. Le prendre dans un resto de touristes le soir ne vous permettra pas la fraîcheur, parole de péruviens! 

Le Pérou regorge de spécialités! Je ne pourrais toutes les énumérer, mais ne passez pas à côté de goûter ces plats/drinks classiques.

Ceviche

Saviez-vous que le Pérou a une journée nationale du ceviche? Le 28 juin, tout le monde célèbre ce plat que déjà, les Incas savouraient avec des fruits acides. Le classique ceviche du Pérou est servi dans tous les marchés, avec patates douces, maïs et oignons. Le poisson frais est mariné dans un jus de citron spécial qui ne se trouve qu'au Pérou.

Papas a la huancaina

C'est le premier plat que l'on m'a servi à mon arrivée au Pérou! Des pommes de terre nappées d'une sauce épicées et crémeuses servie sur feuilles de laitue avec olives noires et oeufs durs. La sauce jaune est faute de fromage blanc, de lait concentré (oubliez le lait frais au Pérou, il n'existe pas!) et du fameux piment jaune aji amarillo, un piment classique du Pérou.

Salchipapas

La poutine des Péruviens! frites, saucisses et diverses sauces dont une aux olives noires en font un excellent snack de fin de soirée!

Pollo a la brasa

Hey boboy... Que dire sinon que... ben meilleur que du St-Hubert!!

Inca kola

Inventé au Pérou, il est la boisson gazeuse nationale et même Coca-Cola n'a pas réussi à le détrôner. Pérparé à la base à à partir d'une plante locale, il a connu son succès dans les années 70 où il a éclipsé les autres boissons du Pérou.

Papa relleina

Boulettes de pommes de terre pilées farcies d'un mélange de viande, olives, oignons et oeufs durs merveilleusement assaisonnée puis frites.

Causa a la limeña

Un étagé pas ordinaire de pommes de terre en purée avec piment aji, de laitue, maïs, fromage frais, oeufs durs, avocats, olives noires. Les nouvelles versions inclus souvent du thon ou du poulet. C'est un plat typique de la cuisine péruvienne d'origine précolombienne. Causa viendrait de Kausay en Quecha qui signifie aliment.

Le quinoa

En soupe, en salade, il existe plein de façon d'apprécier ce grain fantastiques. En quechua, Kinwa signifie "mère de tous les grains". Quel super aliment avec son fer et ses acides aminées! Évidemment, sa popularité a eu des conséquences néfastes sur l'agriculture au Pérou, mais il en reste qu'il constitue un aliment important pour les populations locales.

La trucha (truite)

Importée du canada dans les années 40, la trucha a la plancha, du Lac Titicaca, est une simple truite cuite à la poêle, mais tellement fraîche qu'elle fut le plat qui m'a fait aimé le poisson. 

Alpaga 

Je sais, il est super cute! Mais il goûte aussi très bon! Sa viande n'est pas trop forte. Je dois toutefois avouer qu'il est rarement tendre. Enfin, au resto ou dans la rue, ça vaut la peine de l'essayer!

 

Tallarines verdes

Des pâtes avec un pesto péruvien délectable. L'influence des italiens, mais une bonne twist péruvienne avec l'épinard, le lait évaporé et le fromage frais. Un délice!

Maté de coca

Vous n'aurez pas l'effet de la cocaïne en mâchant des feuilles de coca ou en buvant un thé de feuilles de coca, pas d'inquiétude! Elle vous aideront simplement à diminuer le malaise de l'altitude. N'essayez pas d'en ramener au Canada toutefois, c'est illégal!

Pisco sour

Le Pisco, eau de vie faites à base de raisins, boisson nationale ayant obtenu l'appellation d'origine contrôlée, est produit au Pérou depuis des année. Ce sont les Espagnols qui auraient importés les premières vignes au Pérou. Il se boit particulièrement bien en Pisco Sour, un cocktail frais et acidulé composé de jus de citron, sirop simple et surtout d'un blanc d'oeuf qui le rend bien mousseux.

Chicha morada

Une boisson sucrée mauve faite à base de maïs mauve et de cannelle. Un délice!

Les chifas

Restaurants chinois, à la péruvienne évidemment, développé en masse à cause de l'immigration chinoise arrivée vers la fin des années 1800 pour travailler dans le commerce du guano, cet engrais d'excréments d'oiseaux. Avec des spécialités uniques, dont les wontons frits en sauce, et le riz frit. Un classique pour bien des péruviens qui adorent faire une sortir familiale au chifas.

Le plats de chifas qui est devenu le plus populaire et même, un des plats nationaux du Pérou est le fameux lomo saltado. Un sauté de boeuf dans lequel on met du piment aji. Que rico!

Les marchés

Allez vous y amuser! Vous découvrirez toutes les spécialités locales dont les fameux fromages frais, les noix, les différents quinoas, les multiples fruits et j'en passe!

Cuy et suri...

Ça paraît insolite pour nous de manger un cochon d'Inde ou une larve (suri), mais ces aliments font bien partie de la cuisine du quotidien. Selon les régions, vous pourrez goûter à ces élixirs et parfois apprêté de façon plutôt gastronomique, comme ici où le cuy (cochon d'Inde) ne m'a pas été servi entier (il est normalement frit ou cuit au four mais toujours servi entier) mais très bien apprêté. 

 

 

La température et les vêtements

Si vous comptez visiter le Pérou, prévoir des vêtements pour toutes les températures. À cause des différentes altitudes, le pays a différentes saisons au même moment. Vous aurez de la chaleur intense, du froid intense, du soleil, de la pluie, et à Lima, une humidité ouf! À vous mouiller les vêtements! Fait cocasse toutefois : il ne pleut à peu près jamais à Lima, que quelques fois en 100 ans!

 

Pour les plus téméraires

Un randonnée de zipline au-dessus de la Vallée sacrée. Sachez toutefois que les ziplines n'ont pas de frein, il faut donc freiner avec ses mains! manquez pas votre coup!!

À quelques mètres vous y trouverez une microbrasserie perdue à travers les montagnes. Un endroit merveilleux pour une pause méritée.

Une coupe de cheveux dans un salon de village vous coûtera 2$ et vous permettra de faire de belles rencontres ;).

 

J'aurais pu faire tout un livre sur ce pays magnifique. Avec ses paysages, ses spécialités culinaires (que je n'ai pas pu toutes énumérer!), sa diversité, sa culture et ses gens extraordinaires, ca pays a tant à offrir. Le Pérou et ses splendeurs me rappelle chaque fois que le bonheur se trouve dans les choses simple et que la vie vaut la peine d'être vécu! Profitez-en!

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

Français
Français