LIVRAISON GRATUITE SUR ACHAT DE 75$ ET PLUS

Manger en pleine conscience ou manger comme en voyage!

Je découvre depuis peu le plaisir de manger en pleine conscience. Et vous aussi peut-être (peut-être même sans le savoir). On m’a enseigné à la pleine conscience il y a déjà plus de 14 ans. La pleine conscience, c’était la base pour avoir un meilleur leadership, donc pas surprenant qu’on l’ait exploré à fond au MBA. Depuis toutes ces années, je connaissais très bien donc la méditation de façon théorique, ses bienfaits, comment ça devrait être fait, etc.

Depuis plusieurs années aussi, ma guide spirituelle Nancy Vachon me disait sans cesse de prendre le temps de m’arrêter pour manger. Juste 15 minutes, pour savourer mon repas, même quand je suis seule et dans une journée de travail bien remplie. J’entendais bien son message et j’en connaissais l’importance, mais je n’écoutais pas vraiment.

Ben voyons toi!

M’arrêter pour manger seule. Prendre le temps de savourer seule. Sans mon cell devant moi. Sans parler au téléphone. Sans rester debout pour me dépêcher. Sans manger devant mon ordi en travaillant. Sans divertissement autre que ma nourriture.

Hey ben, comme quoi, quand ça ne vient pas de nous…

Puis il y a eu la Covid, les rebondissements, le travail acharné… et soudainement, un genre de quelque chose qui apporte un peu de fatigue. Des réflexions plus profondes. Des remises en question. Un ralentissement forcé.

Et soudainement, toute la théorie est devenue la pratique pas parce qu’il le fallait, mais pour le bien-être lumineux que cela procure à l’intérieur.

Avec cette méditation est venu aussi le plaisir de m’arrêter pour savourer, toute seule! Mais oui! Quel bonheur de s’assoir seule pour déguster ce qui a été préparé, même si cette chose est la plus simple qui soit. Quel bonheur de profiter de chacun des ingrédients, de réaliser comment ils ont poussé, l’énergie qui a été mise pour les cultiver, comment ils se sont rendus à nous. Une dose intense d’énergie vitale de toute la terre qui traverse nos organes et se rend dans notre sang, nos muscles, nos ligaments, pour nous redonner cette énergie. Quel bonheur de profiter des couleurs, des goûts, des textures. Quel moment magique que je passe maintenant à manger seule, à savourer dans le silence, ne serait-ce que 15 minutes par jour avec moi-même. Une connexion totale et complète avec la nature, dans mon assiette!

Alors voilà, enfin après toutes ces années de théorie et de pratique « théorique », je ressens un bien-être si immense que de manger seule, avec ma nourriture, en m’arrêtant complètement, est devenue dans mes priorités de plusieurs fois par semaine. Et c’est comme n’importe quelle habitude bien ancrée, elle ne disparaîtra pas de si tôt!

Je vous souhaite d’en profiter tout autant!

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

Français
Français